Interview du Dr Amandine Ramos

Interview du Dr Amandine Ramos

Dr Amandine Ramos, chargée de mission biodiversité à l’association Georges Durand Beautour.

Votre collaboration avec Tervalia ?

Je dirais que nous nous sommes rapprochés avant tout sur des principes et des valeurs partagées. J’ai trouvé chez Tervalia une véritable fibre écologique qui m’a rassurée, notamment la volonté de proposer une démarche « biodiversité » loin des modèles convenus. De son côté, Tervalia avait besoin de mes compétences pour construire une offre scientifiquement valide.

Quel est le principe d’un cortège de fleurs sauvages?

D’un point de vue écologique, c’est un ensemble de plantes qui n’ont subi aucune modification par l’Homme et qui se complètent. L’intérêt d’une flore naturelle, c’est de recréer un univers qui s’appuie sur lui-même pour se développer sans aucune autre intervention. Les plantes naissent, interagissent avec leur environnement, se reproduisent et meurent, chacunes avec ses caractéristiques, reflets de son évolution et de son adaptation.

Pourquoi est-ce important de favoriser la biodiversité? Quel rôle une entreprise peut-elle jouer?

Se détourner de la nature nous impacte directement au niveau de la santé mais aussi de l’économie. De nombreuses études ont montré le lien entre un accès à la nature, le bien-être et la productivité au travail. Je pense que l’entreprise a un vrai rôle à jouer au même titre que celui qui nous incombe à tous individuellement. Rappelons qu’une entreprise a une emprise forte sur le territoire. Elle a tout intérêt à revaloriser un terrain plutôt que de se contenter de passer la tondeuse mécanique deux fois l’an. Il faut accepter que la beauté ne réside pas sur des terres nues et des gazons ras et uniformes. C’est la condition de l’expression d’une biodiversité optimale.